AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asarim Kass
ménestrel
avatar

Crédits : SubaruSumeragi
Messages : 41

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]   Mer 1 Nov - 16:25

Asarim Kass Ft. Astral EisenfaldRelais du Grand Pont de Tabanta
Retour aux sources

OOUUAaahh... Il est l'heure de se lever, Asarim. Ce n'est pas en restant au lit toute la journée que tu vas te rendre utile... Allez ! On se motive !
Je sors de la couverture avec tout de même quelques difficultés mais comme on dit l'avenir appartient à ceux qui se lève tôt ! Je reste assis sur le lit en regardant autour de moi alors qu'une forte intensité lumineuse m'atteint. Je plisse soudainement les yeux... le soleil doit être déjà bien haut ! Apparemment, tout le monde semble déjà réveillé, l'intérieur est vide d'êtres. Je me lève finalement, m'étire un bon coup et ramasse mes affaires qui traînaient par terre. Je récupère enfin mon accordéon qui m'attendait fièrement sur la commode près de la poutre centrale avant de sortir du relais.

J'étais arrivé au relais de Tabanta hier dans l'après-midi, de retour de Lanelle. J'étais obligé de repasser par ici avant de retourner au village. J'avais certes hâte de revoir toute ma petite famille mais j'avais aussi envie de passer voir mes vieux amis du relais. Baher m'a accueilli à bras ouvert comme il l'a toujours fait et nous avions discuté toute la soirée jusqu'à tard... Très tard. Tout ça explique pourquoi je suis si fatigué.

Je m'aventure dehors, plissant encore plus les yeux. On dirait que c'est ensoleillé aujourd'hui. Alors que la lumière m'aveugle de moins en moins, je vois tout le monde assis autour de la marmite éteinte. Il y a les deux femmes hyliennes arrivés dans la nuit pendant que je discutais avec le gérant, un hylien ici depuis deux jours, un autre hylien qui lui n'était pas là hier et enfin un goron, qui est marchant d'après mes souvenirs. Je salue tout le monde quand oudain, j'entends Baher qui arrive dans mon dos et me surprends :
- Et ben, Asarim, on a fait une grasse mat' à ce que je vois ? On s'est couché en même temps, et pourtant je me suis levé il y a plus de deux heures pour m'occuper des chevaux ! Tu te traînes ! Ça doit être l'âge qui fait ça...
Je sais qu'il blague, comme toujours ! Il sait que je n'aime pas être mis en avant devant tout le monde. Il a son grand sourire plein de fierté.
- Et est-ce que c'est toi qui a marché toute la journée hier à traverser sous la pluie battante la grande plaine d'Hyrule ? Non, je ne crois pas...
J'aime bien le remballer comme ça, même lui ça ne le dérange pas. Il regarde tout le monde et change de sujet avec humour :
- Ah ! Et bien... disons que... OH, regardez qui arrive avec un panier plein de pommes ! Allons ! Assis toi, Asarim. Après tout, tu es un peu fatigué !
Il dit ça avec un clin d’œil ironique qui le trahit. Cependant, il n'a pas menti : sa compagne arrive en effet de derrière le relais avec un panier rempli qu'elle dépose sur le couvercle de la marmite -et puis je suis un peu fatigué-. Baher la rejoint et nous invite à prendre quelques pommes comme repas matinal. Tout le monde s'en donne à cœur joie sauf le goron qui se sort un rocher de sa besace.

Les discussions sont lancées. Les nouveaux arrivants se présentent rapidement, chacun raconte une ou deux anecdotes sur son dernier voyage, je parle de ma chute à Lanelle et de ma rencontre avec le prince Zora. L'épouse de Baher explique, sous la demande d'un des hyliens, quelles sont les difficultés du métier de gérant de relais. C'est toujours intéressant de parler de tout et de rien. Ça anime le repas. Il y a une certaine complicité ici qu'on ne retrouve pas ailleurs. C'est aussi pourquoi, j'aime passer par le grand pont de Tabanta. Même si les rencontres sont éphémères, elles sont toujours enrichissantes.

Malgré cela, je ne pense pas traîner plus longtemps. Camailla et les filles me manquent et j'aimerais arriver assez tôt pour qu'on puisse passer du temps ensemble avant la tombée de la nuit. Je me lève et ferme ma sacoche en annonçant mon départ :
- J'ai passé un agréable moment avec vous mais je vais devoir partir. C'était un plaisir de tous vous rencontrer.
Je ramasse mon instrument et tente de poursuivre mais le marchant goron intervient :
- Tu nous quittes déjà Asarim ? V'là qui est dommage ! Tu ne nous jouerais pas un p'tit truc avant de partir ? Allez, tu pourrais faire ça pour nous, p'tit gars.
Toute l'assemblée me fixe en attendant ma réponse. Tous semble d'accord avec lui. Je lui réponds en ouvrant les bras comme ce "quelqu'un" que j'ai rencontré récemment :
- Bon, et bien si vous insistez, pourquoi pas ! Je peux bien rester le temps d'un morceau si vous le souhaitez !

Le goron fait un signe de remerciement. J’acquiesce avec un sourire. Je vais leur jouer ce petit air simple que Baher adore, quelque chose de joyeux pour se quitter. Je pose alors une jambe sur le tabouret où j'étais assis et lève la tête vers le ciel, les yeux fermés. Je commence alors sur un ton enjoué et avec le sourire -car la musique c'est aussi le corps-.



Je rouvre les yeux au dernier coup de soufflet toujours la tête en l'air. Tout le monde applaudit. Baher me fait un signe de "double-pouces" comme il le fait souvent avant d'applaudir à son tour.
- Merci l'ami !
Je fais un signe de la tête :
- Au plaisir, après tout c'est en quelque sorte mon métier ! Si on me propose de jouer, j'accepte toujours avec joie car j'aime ça. Et puis, il n'y a pas de musique sans bon public ! Merci encore pour votre accueil !
Je ne serais pas rester trop longtemps pour une fois. Alors que je ramasse mes affaires, le goron me pose une dernière question :
- Et au fait, tu nous as pas dit où tu partais. Tu r'pars à l'aventure ?
- Non, pas cette fois. Je retourne auprès de ma famille. Je rentre chez moi, au Village Piaf !

Crédit audio : Mr. Accordion


_________________

"J'aurais pu baisser les bras, fermer les yeux
Après tout, le monde est comme ça et moi qu'est-ce que j'y peux ?
J'aurais pu mais je préfère me battre et espérer.
J'vais peut-être pas changer le monde mais ça coûte rien d'essayer."
- PV Nova -
Revenir en haut Aller en bas
Astral Eisenfald
Archéologue
avatar

Crédits : Création personnelle
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]   Mer 1 Nov - 18:56

Retour aux sources

Je dormais, debout sur Tyra. La nuit d’hier avait été très courte : J’avais pensé trouver des ruines dignes d’intérêts, cependant, en plus d’être pauvre en informations intéressantes, la pluie qui m’avait surpris à ma sortie avait rendue l’entrée glissante et boueuse. J’ai peiné pendant de longues minutes avant de réussir à m’en sortir.

Pensant ne plus être loin du prochain relais, je m’étais hâté de monter en selle et de reprendre mon chemin. Au final, j’ai, tout de même trouvé un abri pour attendre que la pluie passe. Un courant d’air un peu trop froid à mon goût et le sol pierreux m’avait permit de regretter d’être sortit des ruines.

Donc… Dormant sur ma monture, je me réveilla lorsque je fus en vue du relais du pont. Hébra n’était plus très loin à présent. Alors que j’approchais du relais, j’entendis une mélodie, joyeuse. Balayant les environs du regard, je me plaqua rapidement une main sur la face. La musique ne pouvait provenir que du relais… T’es vraiment pas réveillé Astral, espérons que l’air frais d’Hébra te remettra les idées en place.

Arrivant au relais, je vis que certaines personnes étaient sur le départ, notamment un Piaf équipé d’un accordéon. Sans doute celui qui venait d’interpréter cet air. Saluant les gens qui m’avaient aperçus, je vis un goron discuter avec le musicien et j’entendis se dernier déclarer rentrer chez lui au village Piaf.

Il était prévu que je me repose une heure ou deux ici avant de reprendre la route, mais si quelqu’un prenait le même chemin que moi, autant continuer et me reposer lorsque je serais de retour chez moi. Descendant de Tyra, je m’approcha du Piaf musicien.

« Bonjour messires. Veuille pardonnez mon indiscrétion, mais j’ai entendus votre conversation. Si vous vous dirigez vers le village Piaf, pourquoi ne pas faire la route ensemble ? Je retourne également auprès de ma famille et mon village est non loin du vôtre. Qu’en dites-vous ? »

Pff ! Ça me fait toujours bizarre de parler comme ça. Mais bon, d’ici quelques minutes, je me mettrais à le tutoyer comme il faut… Enfin s’il accepte de voyager avec moi.

ft. Asarim Kass
Revenir en haut Aller en bas
Asarim Kass
ménestrel
avatar

Crédits : SubaruSumeragi
Messages : 41

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]   Ven 3 Nov - 20:30

Asarim Kass Ft. Astral EisenfaldTerres de Tabanta
Retour aux sources

Le goron fait un signe de la tête avant de me souhaiter un bon voyage. Bon cette fois, il faut y aller ! Je remercie Baher pour la nuit et sa femme pour le repas. J'en profite pour saluer tout le monde avant de me retourner. C'est alors que quelqu'un apparaît ! Il m'a fait peur lui ! J'étais tellement préoccupé par mes adieux que je ne l'avais pas remarqué. C'est un jeune homme d'une vingtaine d'années je dirais. Il est accompagné d'un cheval et semble bien armé ! Ce n'est pas un novice de l'aventure, ça c'est sûr ! On dirait même que c'est un voyageur aguerri.

Il s'approche de nous à pas lourds en s'excusant de nous interrompre. Il dit avoir entendu que je retournais au Village Piaf et propose que l'on fasse le chemin ensemble. Il explique également qu'il vit pas très loin de mon village.

Voilà une proposition que je n'avais pas vu venir mais je suis très heureux de l'entendre. C'est rare de nos jours d'avoir de la compagnie sur les routes.
- Eh bien si vous voulez ! Je ne dis pas non à un peu de compagnie. Nous aurons l'occasion de faire connaissance.
Je n'ai jamais vu cet hylien auparavant. Peut-être qu'il voyage peu, qui sait. J'attends alors quelques instants, en attendant qu'il se prépare. Je range mon accordéon à la ceinture puis avance dans sa direction.

Une fois prêt, nous commençons à marcher en direction du grand pont qui surplombe le canyon. Je me retourne une dernière fois, pour saluer de loin les gens du relais. Je regarde alors l'hylien. Je lui souris en lui tendant la main.
- Je m'appelle Asarim. Ravi de faire votre connaissance. Comme vous pouvez le voir, je suis musicien itinérant.
Je repense alors à ce village dont il vient de me parler. Il serait proche du mien mais je ne vois pas de quel village il s'agit.
- Bon, alors où est-ce que nous allons ? A votre village, c'est bien ça ? A vrai dire, je ne savais qu'il y avait d'autres villages dans les montagnes, et encore moins des villages peuplés d'hyliens.

Maintenant que j'y pense, je ne me balade pas souvent au Nord du Village Piaf, là où il fait le plus froid. Peut-être est-ce par là-bas qu'il vit, je ne sais pas. J'ai plus l'habitude de passer par la route du Sud car il y a un peu moins de monstres à mon gout. Je ne suis que très rarement allé dans les hautes montagnes. Après tout, c'est un peu normal puisque je ne peux pas voler longtemps : je me fatiguerais trop vite.


_________________

"J'aurais pu baisser les bras, fermer les yeux
Après tout, le monde est comme ça et moi qu'est-ce que j'y peux ?
J'aurais pu mais je préfère me battre et espérer.
J'vais peut-être pas changer le monde mais ça coûte rien d'essayer."
- PV Nova -
Revenir en haut Aller en bas
Astral Eisenfald
Archéologue
avatar

Crédits : Création personnelle
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]   Mer 8 Nov - 20:59

Retour aux sources

Le musicien Piaf, bien qu’il fut surpris par ma présence, accepta volontiers de faire la route avec moi. Comme il le déclara si bien, on ne dit pas non à un peu de compagnie -surtout par les temps qui courent- et nous, ainsi, l’occasion de faire connaissance.

Je le vis accrocher son accordéon à la ceinture et décida de me délester de mon arc, de mon carquois ainsi que de ma pièce d’armure en les fixant à la selle de ma monture . Lorsque nous fûmes prêt, nous nous dirigeâmes vers le pont. Le musicien salua une dernière fois les gens du relais avant de me sourire et de me tendre la main. Il se présenta alors sous le nom d’Asarim, un musicien itinérant.

« Enchanté Asarim. Pour ma part, je m’appelle Astral, je suis archéologue. »

Ça pouvait sans doute en étonner plus d’un de voir un archéologue ainsi équipé, mais comme il est devenu dangereux de voyager, tout du moins sans précaution. Mon compagnon me demanda notre destination, voulant s’assurer que cette dernière était bien mon village, village qu’il ne connaissait pas et dont il ne semblait même pas soupçonner l’existence.

« Si vous le désirez, mon village ce trouve un peu au Nord-Ouest du votre. »

Bon… J’avoue que cela m’arrangerait s’il acceptait, je suis à la limite d’avoir les jambes qui flageolent et pourtant nous n’avons que traversé le grand pont. M’étirant un peu, j’entrepris de prendre la tête. Nous avions encore un moment pour nous décider et mieux fallait, pour moi, rester en mouvement.

« J’avoue que notre village est assez perdu et le fait que tout ceux qui y vivent en partent rarement n’aide pas. Mais bon, il nous arrive d’avoir de la visite de temps en temps. »

Ne pas penser à la fatigue, j’imagine que c’est tout ce qui me permettait de rester debout. De plus, ne sachant pas si Asarim est un combattant ou non, il me fallait rester alerte afin de pouvoir nous défendre. Heureusement, la partie Sud d’Hébra est la plus calme en se concerne les monstres, nous ne devrions pas avoir trop de problème.

ft. Asarim Kass
Revenir en haut Aller en bas
Asarim Kass
ménestrel
avatar

Crédits : SubaruSumeragi
Messages : 41

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]   Dim 12 Nov - 13:32

Asarim Kass Ft. Astral EisenfaldTerres de Tabanta
Retour aux sources

Le jeune homme s'appelle Astral et est archéologue. Archéologue ?! Ce mot a tout de suite fait un déclic dans ma tête. Il a surement déjà dû entendre parler des chants anciens et des textes sacrés ! Plein de questions me viennent à l'esprit ! Avant de me lancer, il m'explique que son village est au Nord-Ouest du Village Piaf. Ça confirme ce que je m'imaginais. Maintenant que j'y pense, certains Piafs m'ont déjà parlé de hameaux dans les hautes montagnes. Enfin... peut-être.
- Et bien si ce n'est pas trop loin, je veux bien vous accompagner jusqu'à chez vous.

Cela fait quelques minutes que l'on marche. Astral semble vraiment fatigué, l'expression de son village le trahit. Il est un peu lent pour un jeune de son âge, il a du mal à garder les yeux ouverts, il s'étire souvent. J'espère qu'il n'a pas fait de nuit blanche, ce n'est pas bon de voyager sans être en pleine forme. Je lui demande alors en souriant :
- Vous semblez exténué, Astral. Vous êtes sûr de tenir le coup jusqu'à destination ? Si ça ne va pas, vous pouvez monter sur votre cheval, ça ne me dérange pas. A ce rythme-là, vous allez finir la journée en rampant !
A mon avis, il devrait faire une sieste sur son cheval. S'il y a un problème sur la route, je risque d'avoir des difficultés à le défendre, lui et sa monture. Mieux vaut qu'il soit bien reposé si un combat doit avoir lieu.

Je regarde en hauteur pour observer le ciel et je vois un de ces sanctuaires que l'on voit un peu partout. Cela fait partie de choses que je n'ai jamais réussies à comprendre. Je sais vaguement que ça a un lien avec le héros dont parlent beaucoup les anciens chants mais sinon, je n'ai aucune idée de leur fonctionnement. C'est peut-être l'occasion d'en savoir un peu plus :
- En tout cas, je suis ravi de pouvoir rencontrer un archéologue ! A vrai dire, j'ai toujours été passionné par les ruines, les sanctuaires, et toutes ces choses liées aux légendes. Mais, je n'ai jamais réussi à élucider leurs mystères. J'ai une approche très amateur de tout ça... Disons, que je ne peux me baser que sur les chants que l'on m'a enseigné pour essayer de comprendre.

Ça y est, je suis parti dans mon petit monde. C'est vraiment quelque chose qui me passionne. J'espère qu'il va bien vouloir m'en dire plus.
- J’aimerais beaucoup que vous m'en parliez si ça ne vous dérange pas. Après, peut-être que vous avez envie de dormir un peu...


_________________

"J'aurais pu baisser les bras, fermer les yeux
Après tout, le monde est comme ça et moi qu'est-ce que j'y peux ?
J'aurais pu mais je préfère me battre et espérer.
J'vais peut-être pas changer le monde mais ça coûte rien d'essayer."
- PV Nova -
Revenir en haut Aller en bas
Astral Eisenfald
Archéologue
avatar

Crédits : Création personnelle
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]   Jeu 16 Nov - 22:22

Retour aux sources

Asarim accepta de passer par mon village. Je m’en réjouissais, mais avait-il fait ça par compassion ? Ce doit être évident de voir que je ne suis clairement pas au meilleur de ma forme.

Alors que nous marchions depuis quelques minutes, le musicien Piaf sembla s’inquiéter de mon état et me demanda si je me sentais capable de tenir jusqu’à destination. Que, si ce n’était pas le cas, cela ne le dérangeait pas que je monte sur Tyra, car, à ce rythme, je finirais sur les rotules. Je lui adressa un sourire comme pour le remercier de s’inquiéter pour moi.

« Merci Asarim. Mais c’est juste que cela ne fait pas très longtemps que je me suis levé. Il me faut encore quelques instants, histoire d’être totalement réveillé. »

L’air frais et vivifiant d’Hébra devrait m’y aider. Il ne fallait absolument pas que je me rendorme, sinon, je resterais au pays des rêves pendant un bon moment, puis cette mauvaise nuit n’est rien comparée aux innombrables nuits blanches que j’ai passé à déchiffrer des textes anciens ou à apprendre.

Alors que je couvrais un nouveau bâillement avant de m’étirer encore, mon compagnon de voyage déclara être ravi de rencontrer un archéologue, qu’il avait toujours été intéressé par les ruines, sanctuaires et les légendes, bien qu’il ne soit jamais parvenu à résoudre leur mystère. Il avoua n’avoir qu’un point de vue amateur et uniquement basé sur les chants qu’il connaît afin de comprendre.

Il me demanda alors de lui en parler, bien entendu, si cela ne me dérangeait pas, proposant même de me laisser dormir un peu après si j’avais envie de dormir.

« Ce serait un plaisir de vous en parler. Est-ce que vous parler d’un sujet précis ou souhaitez-vous en parler de manière générale ? Je dois, cependant, vous prévenir d’avance, je suis davantage calé sur ce qui touche aux Gardiens puis également à ce qui traite de la magie. »

Même s’il me questionnait sur d’autre, je ferais de mon mieux afin de satisfaire sa curiosité. Quelque part, ça fait partie de mon travail.

ft. Asarim Kass
Revenir en haut Aller en bas
Asarim Kass
ménestrel
avatar

Crédits : SubaruSumeragi
Messages : 41

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]   Sam 25 Nov - 23:05

Asarim Kass Ft. Astral EisenfaldTerres de Tabanta
Retour aux sources

Astral m'explique qu'il n'y a pas de soucis à se faire, qu'il n'a pas besoin de dormir. Hum... S'il le dit... J'espère qu'il dit vrai et qu'il a conscience des risques surtout que nous arrivons bientôt entre ces deux falaises qu'il faut traverser pour rejoindre la Grande Tour de Tabanta depuis le relais. C'est généralement sur cette portion de la route où l'on fait de mauvaises rencontres car il est plus facile pour les monstres de se cacher derrière les rochers. C'est rare, bien sûr ! Mais j'espère qu'il connaît les dangers de ce chemin, on ne sait jamais...

L'hylien me répond également qu'il serait très heureux de m'en dire plus sur son métier et ce sur quoi il travaille. Il me demande si je me pose des questions de manière générale ou sur un sujet précis. Voyons voir...
- Et bien, ce qui me fascine le plus ce sont ces sanctuaires comme celui que l'on voit un peu plus haut. Comment se fait-il qu'il y en ait partout ? Certaines légendes disent que ce sont des épreuves pour le Héros, mais quelle épreuve au juste ? Et puis dans quel but ? Il y a aussi le mystère de leur conservation qui est assez exceptionnelle. On dirait qu'ils ont été installés il y a quelques mois à peine. Et pourtant, certains chants relatent de sanctuaires qui semblent avoir disparu car une fois que l'on se rend sur place, il n'en reste aucune trace. J'ai beau avoir essayé d'étudier les inscriptions sur les ruines, je n'ai jamais réussi à traduire le moindre mot. Tout cela semble si énigmatique et pourtant si intriguant, vous ne trouvez pas ?
Je ne sais pas s'il saura répondre à tout ça. Au-delà de ce que l'on ne sait pas par manque de connaissances, il y a aussi les choses qui sont physiquement inexplicables. Cependant, toute énigme a une solution. Il y a forcément une explication à ces phénomènes.

Il m'explique également pour conclure que ses spécialités sont les gardiens et la magie. Après tout, c'est plutôt logique, il ne peut pas être calé sur tous les domaines liés à l'archéologie et en plus, il est plutôt jeune. Cependant, un mot a piqué ma curiosité :
- Vous dites la magie ? Vous voulez parler des capacités que seuls les grands prodiges possèdent ainsi que de la magie noire des êtres malfaisants ? Je ne savais pas que l'on pouvait étudier ça ! C'est vrai que cela semble assez intéressant !
Je me demande bien comment il peut travailler sur quelque chose d'aussi difficile d'accès. Après tout, ce n'est pas comme si tout le monde savait faire usage de la magie. Cela ne doit pas être simple d'investiguer et d'enquêter sur un tel sujet !

Nous commençons à nous aventurer entre ces deux cols. Je reste quand même méfiant dans cette zone. Camailla me le dit souvent : mieux vaut prévenir que guérir. C'est vrai que je peux souvent avoir la tête dans les nuages alors autant rester sur ses gardes sur cette portion du trajet. Les problèmes ne sont pas fréquents par ici mais on ne sait jamais...


_________________

"J'aurais pu baisser les bras, fermer les yeux
Après tout, le monde est comme ça et moi qu'est-ce que j'y peux ?
J'aurais pu mais je préfère me battre et espérer.
J'vais peut-être pas changer le monde mais ça coûte rien d'essayer."
- PV Nova -
Revenir en haut Aller en bas
Astral Eisenfald
Archéologue
avatar

Crédits : Création personnelle
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]   Dim 26 Nov - 22:02

Retour aux sources

À ma question concernant le domaine qu’il souhaitait aborder, Asarim désigna le sanctuaire que l’on pouvait un peu plus haut. Il me demanda donc la raison de leurs nombres, quelles étaient ces fameuses épreuves qu’ils renfermeraient, le secret de leurs conservations et le fait que certains d’entre eux auraient tout simplement disparu.

Je dois avouer qu’il me prenait plutôt de court. Malgré toute les recherches faites à propos des sanctuaires, que ce soit sur d’anciens textes sheikas, des légendes orales ou de vieilles archives et autres trouvées dans les bibliothèques, les sanctuaires restent un mystère des plus absolu.

« Au risque de vous décevoir, je ne peux malheureusement répondre à aucun de vos questions. Aussi loin que nous sommes parvenu à remonter grâces aux archives et aux textes traduit trouvés dans les ruines, ces mêmes questions se posaient déjà. Cependant, nous avons trouvés quelques théories qui voudraient que les sanctuaires soient des résultats d’expériences magiques extrêmement longues et complexes. Cela pourrait expliquer leur conservation et le fait que certain aient disparus. »

Cela ne restaient que de simple hypothèse, mais elles avaient le mérite d’exister, car, contrairement à nous, notre ancêtres sont parvenus à supposer sur leur origines.

Cependant, l’une de mes spécialités intrigua le Piaf musicien. Il voulut s’assurer que nous parlions bien de la même magie puis s’étonna qu’on pouvait étudier ceci et que cela était intéressant. C’est avec un grand sourire et, non sans un ego flatté, que je repris la parole pour m’expliquer.

« En effet. Mes premières études en la matière sont issues de ma premières explorations. J’ai réussis à déchiffrer un traité sur la magie. J’admets que ça n’a pas été facile, mais j’y suis parvenu. D’ailleurs la mise en pratique qui fut bien plus longue que la traduction. Si vous permettez... »

Autant lui faire une démonstration, de plus, le lieu s’y prêtait parfaitement. M’étirant un peu plus les bras, je pris une profonde inspiration avant de courir vers la paroi. Lorsque je fus à distance de saut de celle-ci, je me propulsa grâce au vent généré au niveau de mes paumes et de mes pieds. Je répétai le saut afin d’atteindre l’autre paroi, puis une fois encore avant de redescendre, un peu plus loin en ralentissant ma chute avec ma magie.

Wooh ! Rien de mieux qu’un peu d’exercice pour se réveiller ! Ha ha ! Je peux tenir le reste du voyage sans problème. Me retournant vers Asarim, j’attendis sa réaction. J’enchaînerais avec les explication théorique juste après.

ft. Asarim Kass
Revenir en haut Aller en bas
Asarim Kass
ménestrel
avatar

Crédits : SubaruSumeragi
Messages : 41

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]   Mar 28 Nov - 21:29

Asarim Kass Ft. Astral EisenfaldTerres de Tabanta
Retour aux sources

Le jeune hylien me répond que les sanctuaires ont toujours été des mystères à part entière. Même nos ancêtres ne pouvaient expliquer de telles infrastructures. Les innovations de notre époque ne permettent pas non plus de comprendre leur fonctionnement. Seules quelques théories relatant d'expérience à base de magie qui aurait rendu ces lieux si particulier circulent encore.

Je fais un signe de la tête afin de montrer que j'ai compris ses dires. Finalement, cette réponse me rassure un peu. Ce n'est pas plus mal de laisser le mystère en suspens. En soi, cela aurait peut-être été dommage qu'il me révèle une vérité scientifique. Je n'aurais plus eu ce goût de l'investigation, et les chants que mon maître m'a transmis aurait perdu l'aspect mystique que je porte pour eux. Je pense vraiment que chercher la vérité est plus stimulant que la trouver. Mais bon, c'est une question de point de vue.

Lorsque je le questionne sur le sujet de la magie, Astral fait apparaître un visage de fierté. Cela doit sûrement lui faire plaisir que je me pose des questions sur un de ses sujets de prédilection ; un peu comme moi quand on me demande de jouer des chants que j'affectionne tout particulièrement. Il m'explique que ses travaux sur la magie ont été ses premières traductions. Il dit également les avoir mis en pratique. C'est alors qu'il se met à courir en direction de la paroi rocheuse et à soudainement s'envoler comme porté par le vent ! Comment fait-il pour voler les bras en direction du sol et non comme nous ou les autres oiseaux faisons ?

Après quelques démonstrations, Astral finit par redescendre avec plein de satisfaction. Je lui réponds alors, surpris :
- Ouah ! C'était vraiment impressionnant. C'est donc ça la magie. A vrai dire, je ne pensais pas que des personnes, disons normales, puissent se servir de la magie sans le moindre outil !

A vrai dire, si ce matin quelqu'un m'avait dit que j'allais croiser un hylien archéologue qui sait utiliser la magie pour voler, je ne l'aurais certainement pas cru. J'admets que sa performance était vraiment époustouflante malgré son jeune âge. Je poursuis, interrogé :
- C'est assez remarquable que vous ayez réussi à développer ce don que vous aviez en vous. Peu doivent avoir cette chance ! Moi, si je pouvais projeter des boules de feux de mes mains, ça se saurait ! En tout cas, mes félicitations pour votre travail ! Vous avez su piquer ma curiosité sur un thème que je ne connais quasiment pas.


_________________

"J'aurais pu baisser les bras, fermer les yeux
Après tout, le monde est comme ça et moi qu'est-ce que j'y peux ?
J'aurais pu mais je préfère me battre et espérer.
J'vais peut-être pas changer le monde mais ça coûte rien d'essayer."
- PV Nova -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources [Ft. Astral Eisenfald]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyrule's Chronicles :: Monde d'Hyrule :: Hébra :: Confins de Tabanta-
Sauter vers: